Test Cactus V4 wireless flash trigger

with Pas de commentaire

Test du système de déclenchement de flashs à distance et sans fils : Cactus V4 wireless flash trigger

A la fin de l’hiver 2009, quelques privilégiés ont reçu un exemplaire du nouveau systéme de déclenchement de flashs sans fils Cactus, la version V4. Je ne faisait pas parti de ces privilégiés et comme tout le monde j’ai attendue la commercialisation du nouveau système à partir de Mars pour effectuer une commande une fois que celle ci était devenue neccessaire.

Harvest One, société basée à Hong Kong, s’est faite connaitre dans le milieu de la photographie avec la commercialisation il y a quelques années du système de déclenchement de flash Cactus dont le principe est d’utiliser les ondes radios 433mhz pour déclencher des flashs à distance d’un appareil photo.
Décliné en plusieurs versions et commercialisé sur le site marchant Gadget Infinity, que ce soit pour les flashs de studio mais surtout pour les flashs cobra à sabot répandus auprès du grand public, le système Cactus a connu un fort engouement du fait de son prix très attractif en comparaison des systèmes déja existants tels que le PocketWizard.
Les « Cactus » ont connus plusieurs évolutions pour augmenter leur compatibilité et leur fiabilité avec la majorité des flashs grand public, jusqu’à la précédente version V2s très répandue. Le design n’avait cependant pas évolué.
Des sites comme Flickr ou encore Strobist ont contribués à populariser ce système aurpès des photographes amateurs à travers le monde. Ce sont d’ailleurs ces mêmes amateurs qui ont pris le relais en apportant des modifications pour améliorer encore plus cet équipement très pratique : des tutoriaux ont ainsi vu le jour pour expliquer aux avertis comment installer une antenne sur le déclencheur Cactus pour augmenter sa portée lors d’une utilisation en extérieur mais également pour alimenter les récepteurs par 2 piles de tyle AA LR6 beaucoup plus classiques que l’alimentation par pile CR2 3v.
Ce système a permis à de nombreux amateurs de découvrir les plaisirs de la photographie au flash déporté. Revers de la médaille, le système a était beaucoup critiqué à plus ou moins juste raison.

A la base de tout ceci, certains problèmes de compatibilité avec certains flashs modernes ou trop ancien fonctionnant sur des voltages différents, mais aussi une méconnaissance pour certains de la technique et des limites d’un tel système.
Autre reproche, la conception asiatique et le packaging peu valorisant, mais au final tout ceci n’était que du détail puisque l’important est d’avoir un système efficace et peu couteux.
La version Cactus V2s était plutôt bien aboutie bien que présentant certains points faibles et limites dans sa conception, elle n’en restait pas moins très pratique et fiable au final, pour peu que l’on se donne la peine de l’essayer dans de bonnes conditions.
Quelques unes des limites de la version V2s et des précédentes, résidé notamment dans le design des receveurs chargés de déclencher les flash. En effet ces derniers ont un design vertical, ils sont assez fragiles et au final pas très rigides lorsqu’on les monte sur un trépieds à cause de la patte de fixation.

Il est également impossible de poser l’ensemble flash + receveur sur une table par exemple, il faut donc utiliser un trépied où les poser horizontalement ce qui n’est pas très pratique pour l’amateur n’ayant que très peu de matériel.
Ce design vertical les rends assez fragiles, chose que j’ai expérimenté par moi même, en cas de chute du trépied, le poids du flash dont le sabot est bien accroché dans la griffe du receveur éclate et arrache la griffe du receveur V2s quasiement à tous les coups. J’avoue avoir consommé un nombre important de receveurs à cause de ces accidents de chute de trépieds, qui arrivent malheureusement de temps en temps.
Les autres limites de la précédente version concernées également la portée du signal et donc l’éloignement possible entre l’appareil et le flash. Très convenable en intérieure, celle ci était un peu courte en extérieur ne dépassant guère la dizaine de metres avec un kit V2s d’origine. Une petite modification très facile à réaliser (mais malheureusement pas faisable pour tout le monde car neccessitant un peu de bricolage) permettait d’ajouter une antenne au déclencheur pour accroitre sa portée en extérieur à 50m environ, une portée largement suffisante.

Néanmoins il était évident que présenter une portée plus importante d’origine serait un gros plus pour le système Cactus. Tout comme l’alimentation de ce système : elle se fait par piles. L’émetteur est alimenté par une pile de type 23A 12v au coût raisonnable mais ce sont les receveurs V2s qui sont alimentés par des piles de type CR2 3v assez couteuse à remplacer, de l’ordre de 8 à 10€ l’unité en grande surface. Ce qui n’est pas négligeable au moment de changer les piles de 3 ou 4 receveurs si on utilise plusieurs flashs !
Enfin pour finir, certains détracteurs reprochaient au système Cactus sa conception « cheap » asiatique et son emballage assez simpliste.
Autant vous dire que Harvest One a fait très bonne impression lorsque les premiers kits de la nouvelle version V4 des Cactus sont sortis.
En effet le packaging a était particulierement soigné avec une très belle présentation du kit dans une boite noire. Harvest One a eu la bonne idée de profiter de la communauté Cactus pour selectionner plusieurs photographes à travers le monde afin élaborer la documentation accompagnant le kit V4 : un superbe livret intitulé « When Light Dances. A collection by the cactus community » qui explique et illustre parfaitement le fonctionnement de la photographie au flash déporté.
Autant dire que c’est un très gros point positif pour le tout venant qui n’aura plus besoin de retourner les forums et les sites web pour comprendre les principales ficelles de ce type de photographie.
Cet effort sur le design et la présentation du produit rassurera un grand nombre de personnes encore réticentes, d’autant plus que le kit V4 émetteur + receveur comprends désormais 3 cables synchro différents.

Néanmoins l’intérêt de la nouvelle version réside surtout dans son tout nouveau design qui ne présente que des avantages. Les receveurs sont désormais horizontaux, très plats et le pas de vis de fixation du trépieds est désormais intégré au receveur lui même. Il n’y a donc plus de pattes de fixation à visser.
Autant vous dire que la rigidité de l’ensemble est toute autre !
Autre amélioration, avec ce nouveau design, les receveurs peut désormais servir de pieds pour poser le flash sur une table par exemple, je n’était pas convaincu, surtout avec mes gros flashs Canon 540EZ assez lourds, mais honnetement je suis cloué que cela tienne ! Chapeau.
Amélioration interessante également le passage à 16 fréquences possibles d’utilisation. Avec la précédente version limitée à 4 canaux différents, si vous aviez trop d’amis autour de vous utilisant le même système, cela posé problème puisque votre voisin se mettait à déclencher vos flashs. Lors d’un rassemblemant ou d’une manifestation sportive, 4 photographes utilisant ce même système Cactus pouvait réellement se trouver assez proches les uns des autres.
Avec désormais 16 canaux d’utilisation, cela semble désormais beaucoup plus difficile de se marcher dessus et de se retrouver dans ce genre de situation pour l’instant.

Une amélioration plus visible, l’alimentation des receveurs par 2 piles de type AAA (fournies) comme celles utilisées dans les télécommandes de télévision. Ce sont donc des piles répandues, pratiques et peu coûteuses, un autre bon point.
Pour finir, le déclencheur a lui aussi subit un lifting, intégrant désormais une antenne rétractable qui augmente sa portée à 30m annoncé en extérieur. Une portée que j’ai pu vérifier dans la pratique. Jusqu’à 30m le système est 100% fiable.
Au dela, les flashs se déclenchent toujours mais avec une fiabilité moindre. Passé 50m les flashs ne se déclenchent plus.
Dans l’absolue, 30m est une distance très raisonnable et convenable, une distance largement suffisante pour la majorité des photographes amateurs et experts utilisant ce système. En revanche, 10m en extérieur avec le précédent système était très pénalisant.
Je n’ai pour l’instant pas trouvé d’utilisateur ayant eu besoin d’apporter une modification au système V4.

Sur le terrain, le version V4 du système Cactus ne fonctionne pas avec les précédentes versions. Je n’ai pas réussi à déclencher les receveurs V2s avec mon déclencheur V4, en revanche, le déclencheur V2s était capable lui de déclencher mes receveurs V4. Bref, quoi qu’il en soit, si vous changez de version ne vous emebettez pas et prenez un kit déclencheur + receveur afin d’etre assuré de la totale compatibilité.
Biensur le système Cactus ne transmet pas d’information TTL (ETTL chez Canon), ces infos « Throught The Lens » permettent d’automatiser l’exposition au flash. Ne prenez pas peur, gérer l’exposition c’est à dire la puissance des flashs manuellement est la base de la photographie au flash déporté. Si vous n’etes pas curieux et ne jurez que par le mode automatique de votre appareil photo, cessez donc la lecture de cet article !
Le temps de réponse du système VA est de 1/500 à 1/1000 de seconde, la vitesse de synchro maximale peut monter à 1/500 de seconde mais dépends uniquement de la vitesse de synchro flash (synchro-X) de votre boitier. Si vous dépassez cette vitesse (plus rapide), une bande noire apparaitra sur vos photos. Si vous prenez une photo à 1/3000 sec, il est donc normal que vous ne « voyez » pas le flash sur le sujet de votre photo !
Avec les V2s et une vitesse de 1/200ème de seconde je n’avais aucun soucis, en revanche à 1/250ème sur le 1D mark II ou le 50D je constatait un légère assombrissement en bas de l’image.
En revanche avec la version V4 je peut désormais parfaitement shooter à 1/250ème sans constater d’assombrissement en bas de l’image ou de bande noire. Parfait.

D’après la description disponible sur le site internet, le système Cactus V4 a était testé avec les flashs suivants :

Canon SpeedLite 580EX II, 580EX, 540EZ, 520EZ, 430EX II, 430EX, 430EZ, 420EX, 420EZ, 380EX
Nikon SpeedLite SB-900, SB-800, SB-600, SB-28, SB-27, SB-26, SB-25, SB-24
Olympus FL-50R, FL-50, FL-36R, FL-36
Pentax AF-540 FGZ, AF-360 FGZ, AF-400 FT, AF-240 FT
Sigma EF-530 DG Super, EF-530 DG ST (for Nikon only), EF-500 DG Super, EF-500 DG ST (for Nikon only), EF-430
Sunpak Auto 2000DZ, 622 Pro, 433AF, 433D, 383, 355AF, 344D, 333D
Vivitar 285HV, 285, 283, DF-400MZ, DF-340MZ

Il est interessant de noter que certains flashes dédiés (par exemple, Nissin Di Di-622 et-466, Sunpak PZ42x et PZ30, Sigma EF-530/500 DG ST pour Canon, etc) sont déclenchés par un système de « pins » spécifiques au lieu d’un contact au centre du sabot.
Le système Cactus V4 ne fonctionne pas avec ces modèles de flash.
Pour vérifier si votre flash dédié est compatible avec le système Cactus, essayez d’utiliser votre flashs sur la griffe d’un autre appareil d’une marque différente, par exemple, fixer un flash TTL Nikon à un appareil photo reflex numérique Canon.
Si le flash Nikon peut être déclenché par un reflex Canon, il fonctionnera avec le système Cactus V4.
Certains acheteurs ont rapporté des problèmes de « banding » en utilisant le système Cactus V4 avec des boitiers Canon EOS 5D et/ou Panasonic Lumix DMC-G1. Aucun problème similaire n’a était constaté avec le Canon EOS 5D Mark II et d’autres modèles d’appareils photo reflex numériques.

Voici le liens pour commander un kit Cactus V4 sur le site officiel Gadget Infinity.

Photos réalisées avec le système Cactus V4 :

Canon EOS 50D – Tokina 10-17mm fisheye – f/4 – 1/100s – 10 mm – 200 iso – 2 flashs Canon Speedlite 540EZ avec parapluies diffuseurs blanc.

Canon EOS 50D – Canon EF 17-40mm f/4 L USM –  f/5.6 – 1/30s – 22 mm – 200 iso – 2 flashs Canon speedlite 540EZ

Canon EOS 50D – Sigma AF 24-70mm f/2.8 DG EX – f/2.8 – 1/80s52 mm – 320 iso

Canon EOS 50D – Canon EF 70-200mm f/4 L USM – f/4.5 – 1/160s – 200 mm – 500 iso – 3 flashs Canon speedlite 540EZ diffusés par un parapluie blanc et 2 parapluies reflecteurs argentés

Canon EOS 50D – EF 17-40mm f/4 L USM – f/4 – 1/30s – 17 mm – 500 iso – 2 flashs Canon Speedlite 540EZ avec parapluies diffuseurs blanc.

Canon Canon EOS 50D – Canon EF 70-200mm f/2.8 L IS USM – f/6.3 – 1/250s – 115 mm – 200 iso – 2 flashs Canon Speedlite 540EZ modelés par un parapluie blanc diffusuer et un parapluie reflecteur argenté

Share Button